Commerce et Propreté

Elections municipales Pierrefitte 2020
Séance de travail de CAP

Elections municipales de Pierrefitte

Commerces, propreté: Les réflexions de CAP

-Commerce : Absence de diversité. Il manque des restaurants de qualité, des cabinets d’esthétique, des magasins bio… 

-Difficile d’ouvrir son commerce car peu de locaux disponibles.

-Attente trop longue pour l’ouverture du « Marché frais » : forte attente dans le sud de la ville. Ce magasin sera doté d’un parking qui permettra de faire des courses plus importantes.

-Relancer le marché de Pierrefitte qui actuellement manque d’attractivité. 

-Un centre-ville peu attractif : faut-il piétonniser la rue de Paris ?

-Davantage de points de livraison pour le commerce en ligne.

-Propreté : Manque de poubelles dans les rues. Des personnes jettent de la nourriture par terre ce qui multiplie rats et pigeons.

-Davantage de marquage au sol afin d’éviter les déjections canines sur les trottoirs.

-Propreté autour des écoles : communication à faire auprès des parents pour limiter les déchets provenant des enfants.

-Plus de campagnes de sensibilisation et une plus grande verbalisation des gens qui jettent déchets ou encombrants. Faire des affiches « Vous êtes filmés » pour dissuader.

-Des journées citoyennes plus régulières et dans les différents quartiers de Pierrefitte.

-Organiser une remise de prix « cité propre»

-Installer des cendriers dans la ville, notamment près de certains commerces.

-Améliorer le ramassage des encombrants : création d’une équipe qui ramasse les encombrants le week-end.

Sécurité dans la ville

Elections municipales Pierrefitte 2020
Séance de travail de CAP

Elections municipales de Pierrefitte

sécurité

Constats

-Fermeture des débits de boissons : des épiceries vendent de l’alcool tard la nuit, des bars restent ouverts après les horaires normaux.

-Pose la question du contrôle de l’ébriété sur la voie publique

-Restaurants bruyants : bruit dans la journée et durant la nuit, durant le week-end. Police nationale ne se déplace pas. Pose la question de l’efficacité de la Police. Les arrêtés de fermeture améliorent la situation quelques semaines, mois, mais les soucis reprennent ensuite.

-Zones de non droit (Rue de Paris, gare) : vendeurs à la sauvette, débits de boisson ouverts tout le temps, consommation de drogue, squat.Prostitution. Les habitants évitent ces zones.

-Vendeurs à la sauvette et mécaniques sauvages à différents endroits de la ville.

-Voitures ventouses : utilisation de la rue comme garage à ciel ouvert. Mise en fourrière pas assez rapide.

-Agressions verbales et physiques, vols par effraction : la Police Nationale n’accepte pas toujours les plaintes et oriente vers des mains courantes.

-Difficulté de parler avec les autres : peur d’intervenir.

Pistes de solutions

-Intervention de la Police Nationale supplée par la police municipale auprès des personnes consommant de l’alcool. Recadrer les commerces. Fermeture des commerces plus tôt. Campagne de prévention pour dissuader les jeunes d’acheter de l’alcool et de consommer.

-Davantage de caméras, visionnage des caméras sur des horaires plus étendus par la police municipale.

-Communiquer sur la répression : renforcer les informations sur les verbalisations existantes, sur les interventions grâce aux caméras afin de dissuader.

-Meilleur éclairage.

-Renforcer la cohésion entre les différents quartiers: une fête des voisins plus importante ? Des tournois inter-écoles ou interclubs ?

-Prévention cambriolage : faire connaitre le dispositif« Voisins vigilants et solidaires ». Informer sur la protection des maisons et appartements.